Route des camping-cars le long de la côte : les plus beaux villages de pêcheurs d’Espagne

Des criques blanchies à la chaux, des bateaux colorés, des rues étroites et pavées, et la brise de mer toujours comme compagnon. Les villages de voile ne sont pas seulement pour l’été et nous vous invitons à découvrir les plus beaux villages d’Espagne avec cet itinéraire le long de la côte en camping-car. Les vacances sont aussi pour l’automne, prenez-en note !

1. Visitez et garez votre camping-car Combarro (Pontevedra, Galice)

Vous commencez ce voyage le long de la côte à Combarro, un petit village des Rías Baixas déclaré Bien d’intérêt culturel, et qui est un échantillon représentatif des trois éléments architecturaux traditionnels de la Galice : les hórreos (greniers surélevés), les maisons de la mer et les bateaux de croisière. Les croisières de Combarro, normalement situées sur des places ou des croisements de rues, ont une particularité : la figure de la Vierge regarde généralement toujours la mer et celle du Christ vers la terre. En suivant la rue de San Roque, on entre dans la rue de A Rúa, où l’on trouve les traditionnelles maisons de marins, avec des porches étroits et des balcons construits en pierre ou en bois. En attendant, pour voir les hórreos emblématiques, il faut se rendre sur la zone côtière : c’est là qu’une trentaine des quelque 60 hórreos sont situés. Une destination pleine de magie.

On vous recommande de passer la nuit dans l’aire des camping-cars de Poio (8 km de Combarro), qui dispose de 10 lits et qui est gratuite. Le séjour maximum est de 72 heures et aucun matériel de camping n’est autorisé. 

2. Visiter et garer votre camping-car Cudillero (Asturies)

Une fois dans les Asturies, nous nous arrêtons à Cudillero, un petit et pittoresque village de pêcheurs à flanc de montagne. Ses maisons suspendues avec des avant-toits et des fenêtres de couleurs vives se détachent dans un fer à cheval escarpé de falaises autour du port. Ses deux bâtiments les plus importants sont l’église paroissiale gothique du XVIe siècle, où l’on peut admirer des sculptures baroques, et la chapelle de El Humilladero, qui est le bâtiment le plus ancien de la ville. Vous ne pouvez pas manquer la promenade jusqu’au phare pour profiter des vues spectaculaires sur la mer Cantabrique.

Vous pouvez passer la nuit dans le quartier de Casa Fernando, à quelques minutes de Cudillero. Il dispose de 5 lits, et d’une redevance de 3 euros pour les services de chargement et de déchargement. 

3. Visiter et garer votre camping-car Tazones (Asturies)

Toujours dans les Asturies, nous devons faire une halte à Tazones, le seul port asturien à caractère impérial et qui fait partie des routes impériales de Charles Quint en Europe. Cette petite et charmante ville située près de l’estuaire de Villaviciosa fut la première chose que l’empereur vit lors de son premier voyage dans la péninsule. Ses quartiers de vieilles maisons de pêcheurs, colorées et aux parfums de mer, ou certains de ses coins les plus particuliers comme la maison des coquillages font de ce village un lieu magique. De plus, ses restaurants animés et ses terrasses offrant des délices cantabriques exquis font de ce village de pêcheurs un endroit unique auquel on a toujours envie de retourner.

4. Visitez et garez votre camping-car à l’intérieur : Lastres (Asturies)

Cette enclave maritime est célèbre pour sa pêche inlassable depuis des siècles et pour sa beauté unique. Elle possède une vieille ville spectaculaire, avec des rues pavées, des palais et des maisons blasonnées qui se fondent dans les maisons des pêcheurs, et tout cela avec un dénominateur commun : la brise marine qui les caresse constamment et les vues splendides sur le golfe de Gascogne et le mont Sueve. Un lieu qu’il sera impossible d’oublier.

Pour passer la nuit, nous vous recommandons l’aire de camping-car de Colunga (à 20 minutes de Lastres), qui dispose de 20 places et d’un tarif par borne de 4,50 euros. Le changement d’eau coûte 3 euros. 

5. Visitez et garez votre camping-car à l’intérieur : Mundaka (Biscaye, Pays Basque)

Nous entrons au Pays Basque et la première destination est Mundaka. Célèbre pour sa vague gauche qui attire chaque année de nombreux surfeurs, ce pittoresque village de pêcheurs est situé sur la rive gauche de l’embouchure de l’estuaire de Mundaka, au cœur de la réserve de la biosphère d’Urdaibai, une zone naturelle formée de grands marais et de 12 kilomètres de sable étendu. Le port, avec son odeur caractéristique de salpêtre, est le centre de la ville et dans les environs vous trouverez quelques bâtiments intéressants comme l’hôtel de ville ou le palais Larrinaga. Quelque peu éloigné du centre, il vaut la peine de visiter la chapelle de Santa Catalina, qui se trouve sur un petit promontoire au bord de la mer. De là, vous pouvez voir le paysage spectaculaire de l’embouchure de l’estuaire de l’Urdaibai.

Pour passer la nuit, nous vous recommandons l’aire de camping-car Bermeo (à 8 minutes de Mundaka), qui dispose de 10 places et est gratuite. Le séjour maximum autorisé est de 48 heures, et aucun matériel de camping n’est autorisé. 

6. Visitez et garez votre camping-car à l’intérieur : Elanchove (Biscaye, Pays Basque)

Cette municipalité est abritée par le cap Ogoño, et est protégée par plusieurs falaises. L’odeur du salpêtre conduit le voyageur jusqu’au port, où se concentre l’activité de pêche. En 1783, plusieurs quais ont été construits pour faire face aux attaques de la mer, qui ont été renforcés et embellissent l’apparence de la municipalité. Si l’on entre dans ses rues, on peut visiter l’église paroissiale de San Nicolás de Bari, dédiée au saint patron des marins. La Calle Mayor se distingue également, bordée de vieux murs de grès où poussent de nombreuses plantes. Vous serez également surpris par les bâtiments décalés qui remplissent les rues. Ils regardent tous la mer et semblent attendre que les marins viennent travailler.

Pour passer la nuit, nous vous recommandons l’aire pour camping-cars de Lekeitio (à moins d’une demi-heure d’Elanchove), qui dispose de 26 places et d’une taxe de 3 euros pour le changement d’eau. Le stationnement et les nuitées ne sont autorisés que sur les emplacements réservés aux camping-cars. Vous pouvez en profiter pour visiter la basilique de Santa Maria de la Asuncion et faire un tour de la vieille ville et du port. 

7. Visitez et garez votre camping-car à l’intérieur : Calella de Palafrugell (Girona, Catalogne)

Nous nous rendons à Gérone, et plus précisément à Palafrugell. Cette ville, située au centre de la côte de Gérone, est un lieu d’une beauté inégalée. Il offre également au visiteur la possibilité d’emprunter trois itinéraires : celui de Joseph Pla, illustre écrivain local, où l’on peut voir les différents lieux de la ville qui sont liés à sa vie et à son œuvre ; la route du liège, une industrie qui a conditionné l’évolution de la ville ; et la route des tours de guet, qui va du XIVe au XVIIe siècle. Un endroit incroyable.

Vous pourrez passer la nuit dans un parking mixte et gratuit situé au bord de la route. 

8. Visitez et garez votre camping-car à l’intérieur : Cabo de Palos (Murcie)

La Manga del Mar Menor est une péninsule de 400 mètres de large, dont le littoral est parsemé de calanques tranquilles aux eaux claires. Cependant, l’attraction principale de cet endroit est la mer. À deux milles et demi de la côte se trouvent les Islas Hormigas, dont les fonds marins ont été déclarés réserve marine intégrale et sont considérés comme l’un des meilleurs endroits du pays pour pratiquer la plongée sous-marine. Dans ses profondeurs, il y a des récifs et des coraux, mais aussi des épaves et des navires coulés. Une véritable aventure.

Vous pouvez passer la nuit dans le parking gratuit à côté du phare. 

9. Visitez et garez votre camping-car à l’intérieur : Torrox (Málaga, Andalousie)

Nous entrons en Andalousie et nous nous arrêtons à Torrox, où se distinguent ses plages et son patrimoine historico-artistique. Près du phare, on trouve des vestiges archéologiques de la période romaine, ainsi que des tours de guet du XVe siècle. Il est indispensable de se promener dans le centre ville, avec ses rues étroites, ses maisons aux murs blancs et ses balcons fleuris, où l’on trouve la pittoresque Plaza de la Constitución, et l’église de Nuestra Señora de la Encarnación, du XVIIe siècle. Hautement recommandé.

Vous pouvez passer la nuit au camping El Pino, qui dispose de 200 places. Le tarif est de 14 euros par nuit, vidange des eaux usées, vidange de la toilette chimique et changement d’eau. Le prix de l’électricité est de 4,75 euros. 

10. Visitez et garez votre camping-car à l’intérieur : Los Caños de Meca (Cádiz, Málaga)

La dernière destination de ce voyage est Los Caños de Meca, une ville qui se distingue par ses plages qui vont du cap de Trafalgar aux falaises de La Breña. Le cap est protégé dans le cadre du Monument naturel du Tómbolo de Trafalgar, tandis que les falaises font partie du Parc naturel de La Breña et des Marismas de Barbate, avec la pinède qui couvre sa partie supérieure et une bande maritime. Du centre ville aux falaises, on trouve les célèbres Caños qui donnent leur nom à la région. Il s’agit de sources d’eau douce situées sur la falaise avec des débits différents, allant de petites zones humides sur la paroi rocheuse à des sources importantes. Un de ces coins qui vaut la peine d’être visité.

Vous pouvez passer la nuit dans l’aire de camping-car Zahara – Los Caños, qui compte 120 places. Le tarif est de 12 euros par nuit. Le prix de la vidange de l’eau est de 5 euros, soit le même prix que la vidange des toilettes chimiques et le changement d’eau. Le prix de l’électricité est de 4 euros. 

Pour découvrir ces coins ou d’autres, n’oubliez pas qu’il est essentiel de disposer de la meilleure assurance pour camping-car. EnVelasco Seguros a plus de 20 ans d’expérience dans ce secteur, et nous vous offrons la meilleure couverture et les prix les plus compétitifs du marché pour votre assurance camping-car. Demandez-nous un devis sans engagement et voyagez en toute tranquillité.

Conseils pour ceux qui planifient des voyages en camping-car
L’énergie solaire pour le camping-car