Voyager en Nouvelle-Zélande dans un camping-car autonome

Explorer la Nouvelle-Zélande peut être amusant. La meilleure façon de le faire est évidemment de louer ou d’acheter un camping-car autonome. Vous aurez la possibilité de voyager où vous le souhaitez, souvent en camping sous le ciel étoilé.

Il y a très peu d’expériences qui se rapprochent de la façon dont vous vous sentirez uni avec Dame Nature tout en explorant dans un camping-car autonome. Néanmoins, avant de décider de vous envoler vers le magnifique coucher de soleil néo-zélandais, vous devez comprendre ce que signifie avoir un camping-car autonome.

La facilité d’utiliser un camping-car autonome ?

Un véhicule autonome est ce dont vous aurez besoin, car ils sont dotés d’équipements qui vous permettent de stocker vos articles et d’éliminer les déchets de manière écologique. Une fois que vous avez terminé d’explorer pour la journée, vous aurez besoin d’un endroit pour vous reposer et emballer votre camping-car.

Heureusement, il existe de nombreux sites de camping de liberté disséminés à travers le pays où vous aurez accès à certaines commodités sans payer un seul centime ! Néanmoins, les sites de camping de la liberté sont assortis de certaines conditions. Par exemple, la Nouvelle-Zélande a des règles strictes en matière de préservation de l’environnement et de l’écologie.

Ce dont un camping-car a besoin pour être classé comme autonome

Les camping-cars autonomes ont généralement un autocollant bleu approuvé par le gouvernement. Cela signifie qu’ils disposent de toutes les commodités nécessaires pour se garer sur les sites de camping Freedom. Si vous garez votre camping-car dans un camping liberté sans l’autocollant autonome, vous êtes passible de lourdes amendes.

Ce n’est pas un risque que vous voulez prendre puisque les responsables gouvernementaux patrouillent fréquemment dans les camps de liberté. De plus, pour qu’une camionnette soit considérée comme autonome, elle doit disposer des éléments suivants :

  • Soit une toilette fixe ou portable
  • Un réservoir d’eau douce
  • Une poubelle couverte
  • Un réservoir d’eau grise
  • Un évier qui a un piège à eau avec des connexions à un réservoir d’eaux usées

Votre fourgonnette peut contenir tous ces éléments, mais elle n’est pas classée autonome si elle ne porte pas l’autocollant gouvernemental.

Où camper gratuitement

Ce n’est pas parce que la Nouvelle-Zélande est la capitale mondiale de l’aventure avec de nombreux sentiers et paysages naturels que vous pouvez garer votre camping-car où vous le souhaitez. Il existe de nombreux endroits désignés pour cela dans l’île du Nord et du Sud. En voici quelques-uns :

Île du Nord

– Domaine de Long Beach

– Classeurs Koha Camping

Île du sud

– Baie de Robin Hood

– Aire de repos du lac Pukaki

Faites des recherches préalables et dressez une liste de ces endroits en fonction des endroits que vous prévoyez de visiter.

Où éliminer les eaux usées

Lorsque vous avez un camping-car autonome, il est de votre responsabilité de vous assurer qu’il est propre. Vous devrez également éliminer les déchets de manière responsable. Pour vider les eaux usées, vous devez utiliser les multiples stations de vidange dans toute la NZ.

Ces stations vous aideront à éliminer correctement les eaux usées de votre camping-car. La plupart des cartes locales et des applications de camping vous montreront où elles se trouvent.

Les avantages de l’utilisation d’un camping-car autonome

Comme nous l’avons mentionné précédemment, la Nouvelle-Zélande a des règles strictes concernant la protection de l’environnement et le respect de l’environnement. C’est pourquoi les actes tels que laisser tomber les eaux usées sur le sol ne sont pas considérés comme respectueux de l’environnement : ce n’est pas seulement nocif pour le public, mais aussi pour l’écosystème dynamique de la Nouvelle-Zélande.

Par conséquent, le premier avantage de l’utilisation d’un camping-car autonome est qu’il est écologique. En plus de prendre soin de l’environnement, un camping-car autonome vous permettra de vous garer dans tous les campings de Nouvelle-Zélande. La plupart des camps n’autorisent pas les véhicules sans certificat d’auto-confinement à se garer dans leurs zones.

En outre, il y a près de 340 campings dans toute la NZ pour votre plaisir. Ainsi, vous aurez la liberté dont vous avez besoin pour être aventureux tout en étant sûr de pouvoir accéder aux toilettes, à l’eau et aux douches. Assurez-vous de demander à votre location NZ des références vers des campings le long de votre itinéraire avant de partir explorer.

De plus, avec une caravane autonome, vous pouvez camper en liberté sur n’importe quel terrain public avec les autorisations nécessaires. Vous trouverez également des panneaux indiquant si le camping n’est pas autorisé sur un terrain spécifique. S’il n’y a aucun signe, cela signifie que la plupart des campeurs peuvent se garer sur le terrain à condition qu’ils aient une certification de camping-car autonome.

Cependant, il n’est pas rare que les conseils locaux modifient leurs règlements sur le camping de liberté. Les districts de toute la Nouvelle-Zélande ont des lois différentes sur le camping en liberté. Par conséquent, si vous souhaitez explorer la Nouvelle-Zélande sur un camping-car autonome, vous devez vous assurer d’avoir effectué des recherches suffisantes sur les endroits que vous souhaitez visiter.

Prêts camping-car : un guide pour les débutants
Nomades numériques : incontournables pour chaque camping-car